Jamaat Ahmadiyya al Mouslemeen

Sermon du Vendredi de Hazrat Amirul Momeneen Zafrullah Domun

Sermon du vendredi le 28 mars 2008

Après avoir lu la chahada, la Ta’ouz, la sourate Al-fatiha du Saint Coran, Hazrat Amiroul Mo’menine Zafrullah Domun a dit :

Récemment sur le site Web (www.alislam.org), un nouveau livret d’une cinquantaine de pages de Hazrat Mirza Ghulam Ahmad(a.s), le Messie Promis et Mahdi est disponible en langue anglaise. Le titre du livre traduit en français est "Le besoin de l’Imam". Il a été écrit en 1898 par Hazrat Ahmad (a.s) pour expliquer la fonction, le rôle et les qualités de « l’imam ouz zamaan », c'est-à-dire l’imam de l’époque. Cette traduction n’est pas la première traduction en anglais de ce livret. Depuis assez longtemps un membre de Jamaat Anjuman Ishaa’at Islam de Lahore plus connu sous le nom, les Lahoris avait traduit ce livret et il était aussi disponible sur leur site Web. Mais cette nouvelle traduction est complète dans la mesure où sont inclus l’index et tous les textes qui avaient été publiés dans la première édition du livret. De plus le texte est agrémenté de notes explicatives et aussi d’une lettre de Molvi Abdul Karim, compagnon proche du Messie Promis et l’article intitulé «La taxe sur les revenus et de nouveaux signes»

Pour le sermon d’aujourd’hui j’ai décidé de vous lire certains extraits de ce livret qui expliqueront le statut de l’Imam qu’Allah, dans Sa Grâce et Miséricorde infinie, a octroyé à son humble serviteur. Le livre commence ainsi :

« Sachez que d’après une tradition authentique du Saint Prophète, celui qui ne reconnaît pas l’Imam de son époque meurt en ignorance. » Le texte du hadith en question que nous a donné Hazrat Mirza Ghulam Ahmad (a.s) est comme suit : « Mu’awiya dit que le Saint Prophète (pssl) a dit : « celui qui meurt sans reconnaître l’imam de son époque meurt en ignorance » (Musnad Ahmad vol. 4 Page 96.). Ce hadith est mentionné également dans les livres de Ahmad, Tirmidhi, Ibn-e-Khuzaimah et Ibni Habban, Al-Harith, Al-Ashari. Hakim raconte ceci de Bin Amr, et lui de Muawiyah, et lui de Bazzar, et lui de Ibni Abbas. » Ensuite Hazrat Ahmad continue « Cette tradition suffit à inspirer le cœur de quelqu’un qui craint Allah de chercher l’Imam de son époque parce que la mort dans un état d’ignorance comprend une telle collection de maux qu’aucun mal ou malchance n’y est exclu. Donc, avec un tel testament du Saint Prophète Mohammad (pssl) il est impératif pour chaque chercheur de vérité d’être sur le qui-vive pour trouver le vrai Imam. »

Ce sont là les paroles de Hazrat Mirza Ghulam Ahmad (a.s) et non les miennes. Donc il est du devoir de chaque Ahmadi et Musulman de chercher le vrai imam de son époque. Pourquoi est il nécessaire de chercher le vrai ? S’il n’y en avait qu’un la tâche aurait été aisée. Mais il y a plusieurs personnes qui de par leur statut déclarent qu’ils sont Imams, mais ils ne tombent pas nécessairement dans cette catégorie dont parle Hazrat Ahmad (a.s) ici. Il continue pour nous dire que pas n’importe qui peut être imam :

« Ce n’est pas vrai que le titre de l’Imam de l’époque s’applique à chaque personne qui a vu un vrai rêve ou à qui la porte de la révélation a été ouverte. Au contraire la vraie nature de l’Imam est quelque chose de plus compréhensif et exige un état parfait et complet et c’est pour cela qu’on le nomme Imam dans le ciel. »

Ensuite il explique à l’aide des citations du Saint Coran qu’Allah a promis aux bons musulmans qu’ils recevront de bons rêves et qu’ils seront des récipiendaires des révélations, mais pour être imam on doit être dans une catégorie à part. Il dit :

“Le fait de recevoir ces révélations ne les rend pas indépendants de l’imam de l’époque. Et la plupart de ces révélations sont à titre personnel et elles n’accroissent pas la connaissance ni méritent elles une grande considération. Parfois elles sont peu fiables. Bien des fois elles peuvent vous tromper. Et aussi longtemps qu’à travers l’aide de l’imam il n’y a pas la grâce de la connaissance vous n’êtes pas à l’abri des dangers. Des preuves de ce dire se trouvent au sein même de l’Islam. Il y avait un scribe du Saint Coran qui de part sa proximité avec la lumière de l’apostolat, recevait parfois la révélation du verset du Saint Coran que l’imam, c’est- dire le Saint prophète (pssl) voulait faire écrire. Un jour l’idée lui vint qu’il n’y avait aucune différence entre lui et le Saint Prophète (pssl) parce que lui aussi, il recevait des révélations. Une telle pensée le mena à sa perdition.”

Ensuite Hazrat Mirza Ghulam Ahmad (a.s) parle de Balaam, un récipiendaire des révélations à l’époque de Moise (a.s) qui se perdit parce qu’il s’opposa à ce dernier. Puis il parle de la nature pure de Hazrat Omar (ra) qui était aussi récipiendaire des révélations, mais il ne s’enorgueillit pas et il se soumit à l’imam de l’époque, c'est-à-dire au Saint Prophète Mohammad (pssl). Ensuite il mentionne Owais Qarni qui vécut au Yémen à l’époque du Saint Prophète Mohammad (pssl). Il était très proche d’Allah, mais il ne put rencontrer le Saint Prophète Mohammad parce qu’il avait à s’occuper de sa vielle maman. Ensuite Hazrat Mirza Ghulam Ahmad (a.s) dit:

“Mais c’est dommage que les gens de notre époque ne comprennent pas le besoin du vrai imam. Parce qu’ils reçoivent un vrai rêve ou quelques phrases révélées ils pensent qu’ils n’ont aucun besoin de l’imam de l’époque et ils disent " sommes nous moins que lui ?" Mais ils n’arrivent pas à réaliser qu’une telle pensée est un péché. Notre prophète Mohammad (pssl) a établi la nécessité de l’imam de l’époque pour chaque siècle. Il a très clairement expliqué que celui qui se présentera devant Allah sans reconnaître l’imam de son époque se présentera en tant qu’aveugle et il mourra dans l’ignorance. Dans cette tradition du prophète il n’a fait exception d’aucun récipiendaire de révélations ou de rêves. Donc si quelqu’un est récipiendaire de révélations ou de rêves et qu’il ne s’associe pas avec la djamaat (silsilah) de l’imam de l’époque, sa fin sera terrible. Il est évident que les paroles de ce hadith sont destinées à tous les musulmans et croyants et parmi eux, à chaque époque il y a eu des milliers des récipiendaires de révélations ou de rêves. La vérité est que dans l’oumma musulmane il doit y avoir des millions de gens qui sont des récipiendaires des révélations. En plus on comprend d’après le Saint coran et les traditions que si à l’époque où il y a un imam,quelqu’un reçoit un rêve ou une révélation véridique, en réalité, c’est là le reflet de la lumière de l’imam de l’époque qui tombe sur le cœur de ceux qui sont prêts à la recevoir. La vérité est que quand un imam de l’époque arrive, il est accompagné par des milliers de lumières et dans le ciel il y a une sorte de joie et cette diffusion de spiritualité et de lumière réveille les bonnes capacités latentes des individus. Donc celui qui a la capacité de recevoir des révélations, commence à en recevoir. Et celui qui a la capacité de comprendre la religion par la réflexion profonde, verra un accroissement de sa capacité de réflexion et de compréhension. Et celui qui a un penchant pour des dévotions éprouvera plus de plaisir à les accomplir. Et celui qui a l’habitude de discuter avec les adeptes des autres religions, recevra la force de présenter des arguments irréfutables et de parfaire ses preuves. Tout ceci est le résultat de cette diffusion de spiritualité qui descend du ciel avec l’arrivée de l’imam de l’époque et qui inonde chaque cœur qui est prêt à la recevoir. Ceci est une loi générale, et la façon de faire d’Allah que nous avons apprise à la lumière du Saint Coran et des hadiths véridiques et que j’en étais témoin à travers des expériences personnelles.

Mais l’époque du Messie Promis a une distinction encore plus particulière. Dans les livres des prophètes anciens et selon leurs dires il est écrit qu’à l’époque du Messie Promis cette diffusion de spiritualité sera telle que même les femmes recevront des révélations et les enfants impubères prophétiseront et les gens ordinaires parleront à l’aide de l’esprit saint (rouhoul quds). Tout ceci sera la conséquence de la réflection de la spiritualité du Messie Promis. Quand la lumière tombe sur un mur il illumine ce mur. Et si on nettoie ce mur avec de la chaux et si on le peint en blanc, il brillera encore plus. Et si, en plus, on place un miroir pour refléter sa lumière, elle sera telle qu’on ne pourra pas la voir à l’oeil nu. Mais le mur ne pourra déclarer qu’il possède toutes ces capacités parce qu’une fois le soleil couché, on ne voit aucune trace de cette lumière. De la même façon toutes les lumières de la révélation sont le reflet de la lumière de l’Imam de l’époque. Et à moins qu’il soit question d’un mauvais sort ou d’une épreuve de la part d’Allah, une personne qui a de la chance peut aisément comprendre ce point subtil. A Allah ne plaise que quelqu’un ne puisse comprendre ce secret divin, qu’il entende l’arrivée de l’imam de son époque et n’établit pas une relation avec lui, en premier lieu. Donc cette personne veut faire croire qu’il est indépendant de l’imam. De cette indépendance naîtra l’éloignement et l’éloignement produira la mauvaise pensée qui à son tour apportera l’ennemité. Et l’ennemité pourra nous mener à la perte de la foi, qu’Allah nous en protège.”

Ensuite Hazrat Mirza Ghulam Ahmad (a.s) nous parle des Juifs à l’époque du Saint prophète Mohammad (pssl). Malgré le fait qu’il y avait parmi eux des récipiendaires des révélations, ils n’acceptèrent pas le Saint Prophète à cause de leurs préjugés et leur ennemité. Si vous observez bien vous verrez cette façon de faire des Juifs à n’importe quelle époque. Il dit :

"A l’époque du Saint Prophète (pssl) existaient plusieurs moines qui recevaient des révélations et qui avaient aussi des visions et ils avaient l’habitude de parler de l’arrivée prochaine du prophète des derniers temps. Mais quand ils ont rejeté l’imam de l’époque qui n’était autre que le sceau des prophètes, le tonnerre de la colère d’Allah les détruisit tous. La relation qu’ils avaient avec Allah se cassa tout net et il n’est pas nécessaire pour nous de mentionner ce que le Coran dit à leur propos. Ce sont d’eux que le Coran dit " wa kaanou min qablo yastaftehouna’’. La signification de ce verset est que ces gens demandaient à Allah d’aider la religion et ils recevaient des révélations et des visions. Il est vrai que les juifs qui avaient désobéi Hazrat Isa (paix soit sur lui) avaient perdu leur place privilégiée aux yeux d’Allah. Mais le christianisme mourut à cause de l’adoration d’une créature et parce qu’il était vide de vérité et de spiritualité. Les juifs de l’époque n’étaient plus coupables du péché de n’avoir pas accepté Jésus (paix soit sur lui). A ce moment là de nouveau la spiritualité prit naissance parmi eux et plusieurs d’entre eux devinrent des récipiendaires des révélations et des visions. Et parmi leurs ascètes il y avait des gens qui avaient de bons états spirituels. Souvent ils recevaient cette nouvelle que le prophète des derniers temps et l’imam de l’époque allait faire son apparition. Et c’est la raison pour laquelle certains savants divins venaient s’établir en terre arabe après avoir reçu des révélations de la part d’Allah. Leurs enfants savaient que bientôt une nouvelle dispensation allait être établie du ciel. C’est cela la signification de "ya’refounahou kama ya’refouna abnaa’ahoum"(2 :146), c'est-à-dire "ils reconnaissent ce prophète avec autant de clarté qu’ils reconnaissent leurs propres enfants." Mais quand le prophète promis reçut la salutation de la part d’Allah, alors imbus de leur propre importance et d’ennemité la plupart des prêtres furent détruits par Allah et leurs cœurs devinrent noirs. Mais plusieurs chanceux devinrent des musulmans. Leur soumission était sincère. Donc, c’est un stade qu’on doit craindre. Au contraire on doit avoir une grande peur. Qu’Allah ne donne à aucun croyant une mauvaise fin comme Il en avait donné à Balaam. O Mon Seigneur protège cette oumma de toutes sortes d’épreuves et garde la loin des semblables des juifs. Accepte cela de moi."

Ensuite Hazrat Mirza Ghulam Ahmad (a.s) explique qu’Allah a maintenu le système de l’imamat dans l’oumma du Saint Prophète Mohammad (pssl) pour garder les musulmans ensemble. Plus devant il explique en détails les qualités et les caractéristiques qui distingue l’Imam des autres. Il dit que la responsabilité de l’éducation spirituelle de l’imam est celle d’Allah. L’imam de l’époque possède les capacités suivantes :

  1. La capacité de présenter des arguments d’une façon rationnelle pour contrecarrer les objections des rationalistes et des philosophes. Il est le commandant en chef de l’armée spirituelle du Saint Prophète Mohammad (pssl).
  2. De bonnes qualités morales et un caractère sans faille.
  3. La capacité de diriger.
  4. Une connaissance abondante dans tous les domaines.
  5. Une grande détermination à accomplir sa mission.
  6. Grande confiance en Allah ; Il est Son Soutien en toutes circonstances.
  7. La capacité de recevoir des visions et des révélations.

Incha Allah la semaine prochaine je vous lirai encore des extraits de ce livre. C’est un livre important et intéressant. Ceux d’entre vous qui peuvent le télécharger doivent le faire et ensuite le lire. Il vous fera comprendre de nouveaux horizons de connaissances que vous ignorez jusqu’à présent.


Tous nos remerciements sont à Allah qui nous a guidés vers cela. Sans Son Aide nous n’aurions pu être guidés. Tous les Louanges sont à Lui, Maître de tous les mondes.

 

Ameen.