Jamaat Ahmadiyya al Mouslemeen
|Listes des sermons|Page d'acceuil|

Sermon du Vendredi de
Hazrat Amirul Momeneen
Zafrullah Domun

 

16 novembre 2007

Extraits de KASHFUL GHITA: l'enlèvement d'un voile - livre de Hazrat Massih Maoud (a.s).

La Pratique d'Allah.

Les Caractérisques de ceux qui jouissent de la Miséricorde d’Allah.

Ne soyez pas négligents.

Comment nous libérer des chaines du péché.

Notre réponses à ceux qui nous insultent.

 

Après avoir récité le Tashahhud, la Ta’ouz et la sourate Al Fatiha du Saint Coran, Hazrat Amirul Mo’menine Zafrullah Domun a dit :

LE SUJET DU SERMON D’AUJOURD’HUI

Aujourd’hui, j’ai choisi de parler à nos frères et soeurs de plusieurs sujets, et non pas d’un en particulier. Quand nous lisons les écrits de Hazrat Massih Ma’oud (a.s), nous comprenons qu’il nous a donné un résumé de ses enseignements à plusieurs reprises, et ce dans beaucoup de livres et de discours. Par exemple, nous voyons que dans son livre ‘Kishti Nuh’, il parle de ses enseignements en détail. De la même façon, dans son livre ‘Le Testament’, il a réitéré ses attentes en ce qui concerne les membres de sa Jamaat. Et nous voyons aussi qu’à travers ses discours à l’occasion des congrès annuels et même dans ses conversations courantes de tous les jours, qu’il a élaboré en détail ses enseignements fondamentaux. Malgré qu’en toutes ces occasions Hazrat Massih Ma’oud (a.s) répétait les mêmes idées, à chaque fois que nous faisons la lecture de ses écrits, nous faisons l’expérience d’un plaisir spirituel exquis. Personnellement, depuis un assez jeune âge, je lis toujours ses écrits avec un immense plaisir et même aujourd’hui je peux vous affirmer que mon plaisir n’en est pas moindre. Et je pense que nos jeunes membres de la Jamaat devraient commencer à lire ses enseignements pour qu’incha Allah ils soient bénis de la sagesse que reflètent ces paroles. Et aujourd’hui j’ai choisi de partager avec vous quelques morceaux choisis que probablement la plupart d’entre vous n’en ont jamais entendu parler. J’espère que vous écouterez attentivement et que vous essaierez de calquer votre vie d’après ces enseignements, car en ce faisant, vous imbiberez de toute la sagesse des enseignements islamiques comme l’a expliqué Hazrat Massih Ma’oud (a.s).

“KASHFUL GHITA”

Le 27 décembre 1898, Hazrat Massih Ma’oud (a.s) publia dans la langue ourdou, un petit livret de cinquante pages environ. Le titre était ‘Kashful Ghita’, ce qui peut être traduit comme ‘L’enlèvement d’un voile’. Il est divisé en quatre parties comme suit:

  1. Une brève introduction de l’histoire de sa famille.
  2. Ses enseignements.
  3. Ses activités durant ces dix-neuf dernières années, ses revendications et comment elles ont été déformées par ses opposants.
  4. Le traitement qu’il a reçu des érudits de la Communauté Musulmane quand il a fait la revendication d’être le Réformateur de l’époque.

Ce livre était particulièrement adressé au gouvernement Anglais qui dirigeait l’Inde à cette époque. Il leur adressa ce livret parce que son ennemi juré le Molvi Mohammad Hussain de Batala faisait croire au gouvernement Anglais que Hazrat Ahmad (a.s) était un ennemi des Anglais et que ses intentions étaient les mêmes que le Mahdi du Soudan qui était un opposant des Anglais. Hazrat Ahmad (a.s) écrivit alors ce livre qui avait pour but de dissiper les doutes des Anglais. Il n’est pas de mon intention de vous donner un résumé de ce livre maintenant, mais je vous en citerai seulement un extrait paraphrasé qui a comme sujet ses enseignements. Il dit :

“Cela fait presque dix-neuf ans que je publie mes enseignements et je les ai circulés dans le Punjab et partout dans l’Inde et le résumé de ces enseignements est qu’Allah est Un et Il n’a aucun partenaire. Nous devons avoir de la sympathie pour toutes les créatures d’Allah. Mon disciple devra s’améliorer d’une telle façon que sa pensée et ses actions soient toutes bonnes. Il ne doit pas mentir. Il ne doit pas être un fabulateur`. Il ne doit nuire personne ni par sa langue ni par ses mains et il doit rester éloigné de tout péché. Il doit, en toutes circonstances se protéger des passions qui peuvent le submerger. Et il devra oeuvrer à être une personne dont le coeur est tout le temps pur et il ne doit manifester aucune malveillance... Vous devez cultiver la crainte d’Allah avec un coeur pur et vous devez L’adorer. Vous devez aussi garder vos distances de l’oppression, de la violence, de la fraude et de la corruption. Vous ne devez pas vous approprier les droits des autres et vous ne devrez montrer aucun favoritisme que ce soit pour une cause juste. Vous devez garder vos distances de toutes mauvaises fréquentations. Vous devez protéger votre regard contre tout ce qui vous est interdit. Vous devez aussi protéger vos oreilles contre l’écoute des calomnies. Et ne pensez pas à nuire quelqu’un quel que soit sa foi, sa classe sociale ou son groupe ethnique. Et vous devez essayer d’être un bon conseiller pour tous. Et vous ne devez pas vous associer à ceux qui sont enclins à créer du désordre et ceux qui sont malintentionnés et ceux qui mènent une vie dissolue et qui ont une mauvaise conduite. Protégez-vous de tout péché et essayez d’être vertueux... Et vous devez oeuvrer de votre mieux pour connaître Allah. Si vous l’obtenez vous obtiendrez le salut. Si vous Le rencontrez vous serez totalement libre. Allah Se manifeste à ceux qui Le cherchent avec sincérité et amour dans leur coeur. Il se manifeste à celui qui Lui devient totalement dévoué. Allah établit Son Trône sur ce coeur qui est complètement pur. Et Il envoie Sa révélation à cette langue qui ne jure pas ni ne ment ni n’émet de paroles désagréables. Et quiconque se perd en Lui devient une manifestation de Ses Pouvoirs miraculeux.” (Rohani Khazain Vol 14 p187-188)

Comme vous pouvez le constater, ces enseignements sont les enseignements de base de l’Islam. Ils sont très simples et assez directs. Ils peuvent être pratiqués par tout le monde qu’il soit éduqué ou non. Hazrat Ahmad (a.s) s’est servi de mots très simples pour nous aider à comprendre des vérités spirituelles profondes. En tant que ses suivants, nous devons toujours garder ces enseignements en tête et jour et nuit nous devons faire un bilan pour constater le nombre d’enseignements que nous avons mis en pratique. Et à chaque fois que nous constatons une négligence ou un oubli, nous devons nous ressaisir et être plus déterminés à mener notre vie comme nous l’a enseigné Hazrat Ahmad (a.s) selon les enseignements islamiques. Si nous n’agissons pas ainsi et ne luttons pas constamment contre nous-mêmes, jamais nous ne pourrons progresser spirituellement et quoi que nous puissions penser de nos accomplissements en ce monde, ce ne seront que des illusions. Alors prenez garde et ne soyez pas négligents envers vos devoirs et vos responsabilités. Qu’Allah aide chacun d’entre nous à bien comprendre cela.

LA PRATIQUE D’ALLAH

Dans le même livre Hazrat Massih Ma’oud (a.s) dit

“Depuis très longtemps, il est de la pratique d’Allah, qui a créé le monde et qui nous a donné la bonne nouvelle d’une vie éternelle qui viendra après, qu’afin d’augmenter la connaissance de ceux qui sont négligents, Il attire vers Lui quelques uns de Ses Serviteurs par la révélation et Il leur parle et Il manifeste Ses Signes célestes sur leur personne. C’est ainsi qu’ils voient par les yeux spirituels d’Allah. Ils sont remplis d’amour et de certitude et ils deviennent comme ces personnes qui attirent les autres à la source de vie où ils se désaltèrent. Pour que ceux qui sont négligents puissent connaître Allah et qu’ils puissent obtenir la vie éternelle. Et à chaque fois que l’amour pour Allah refroidit dans le coeur des gens en ce monde et qu’à cause de leur négligence il y a un manque de pureté intérieure, Allah commissionne un de Ses Serviteurs à se mettre debout par Sa Révélation pour que les coeurs puissent être purifiés. En ce moment, celui qu’Allah a purifié de Ses Mains et à qui Il a ordonné de se mettre debout est cette humble personne. Et cette humble personne travaille sur le même schéma que cette autre humble serviteur d’Allah qui est venu dix-neuf siècles de cela, au temps de l’Empire Romain, afin de semer une graine de pureté dans le coeur des gens pour qu’ils puissent obtenir le salut.” (Rohani Khazain Vol 14 p191-192)

De cet extrait, et de beaucoup d’autres encore que je vous ai déjà lus dans mes précédents sermons, il est très clair que, d’après Hazrat Ahmad (a.s), le fondateur de la Jamaat Ahmadiyya Internationale, Allah peut élever quelqu’un quand le besoin se fait sentir. De dire, parce qu’il y a le khilafat dans la Jamaat Ahmadiyya, Allah ne se servirait plus de Ses Prérogatives, révèle une grossière ignorance des enseignements de base de Hazrat Ahmad (a.s) , du moins concernant ce sujet. Quand Allah a dit à un de Ses Serviteurs, qui est de la Jamaat de Hazrat Massih Ma’oud (a.s), de veiller sur Sa Jamaat, ce serviteur a-t-il besoin d’une preuve supplémentaire de Sa part pour faire part aux Ahmadis qu’ils ont un autre Imam qui vient du coté d’Allah? Quiconque voudrait cacher cela aux Ahmadis en général, portera un lourd fardeau en ce monde et dans l’Au-delà.

Comme Hazrat Massih Ma’oud(as) l’a si clairement dit dans l’extrait cité plus haut, de temps en temps, Allah élève un de Ses Serviteurs par la révélation pour réveiller les autres de leurs vies de paresse. Aujourd’hui, par la Grâce d’Allah, Il a assigné à cette humble personne ce noble travail. Alors, les Ahmadis se trouvent à une croisée de chemin : “soit ils obéissent à leurs chefs et désobéissent à Allah ou ils obéissent à Allah et désobéissent à leurs chefs.” Si vous connaissez les enseignements du Saint Coran, si vous connaissez les enseignements du Saint Prophète Mohammad (saw) et si vous êtes au courant des enseignements de Hazrat Massih Ma’oud (a.s), vous n’avez d’autre choix que d’obéir à Allah.

Il m’a été rapporté que beaucoup d’Ahmadis ont dit qu’ils en décideront d’après le verdict du calife. Pour le moment, ils continueront à agir selon les dires du calife précédent, c’est-à-dire, ignorer ce semblant de manifestation divine. Je veux que les Ahmadis de par le monde sachent qu’au moment où leurs faits et gestes seront apportés devant Allah, ils seront seuls à se défendre. Ni le calife, ni le Amir, ni les membres du Majlis Amila, ni votre épouse, ni votre mari, ni les frères de votre père ou soeurs ne seront présents pour vous aider. Ce ne sont pas mes paroles, mais ceux d’Allah que vous pouvez lire dans le Saint Coran. Pour le moment, je vous laisserai réfléchir sur les versets suivants afin que vous compreniez votre responsabilité en la matière, au lieu de vous leurrer à croire que le calife vous sauvera. Allah dit dans le Saint Coran :

“Le jour où leur visage sera retourné dans le Feu, ils diront : ‘Oh! Que n’avions-nous obéi à Allah, et au Messager!’
Et ils diront : ‘Notre Seigneur, nous avons obéi à nos chefs et à nos grands hommes, et ils nous ont égarés de la voie.’
‘Notre Seigneur, inflige-leur un double châtiment, et maudis-les d’une très grande malédiction.’
Saint Coran 33:67-69

Il n’est pas du tout mon intention ni un plaisir de voir la malédiction s’abattre sur quelqu’un. Je suis ici pour aider les gens à connaître Allah et de ne pas se trouver loin d’Allah. J’espère et je prie pour qu’Allah ouvre votre coeur et que vous ne deveniez pas comme ses personnes d’antan à qui leur prophète a dit : ‘A’tastabdelouna ma howa adna billazi howa khair’ qui signifie ‘Ferez-vous l’échange de ce qui est pire pour ce qui est mieux?’ Saint Coran 2:62. Allah est en train de vous donner quelque chose qui est mieux que ce que vous avez et vous êtes en train de dire que vous n’avez besoin de rien car ce que vous possédez est meilleur. Sachez, ô hommes et femmes ignorants “Allah a la connaissance et vous non”. Et ce qu’Allah choisit pour vous est meilleur que ce que vous choisissez pour vous-mêmes. Je fais appel au calife et aux ulémas de la Jamaat à prendre contact avec moi. Corrigez-moi si je suis dans l’erreur. Si vous avez peur, alors faites part de vos sentiments à la Jamaat et laissez-les décider de la marche à suivre et déchargez-vous d’un lourd fardeau. Qu’Allah vous aide à distinguer le bien du mal!

LES CARACTÉRISQUES DE CEUX QUI JOUISSENT DE LA MISÉRICORDE D’ALLAH

Je vous lirai maintenant quelques autres extraits du Malfoozat de Hazrat Mirza Ghulam Ahmad (a.s). Le premier extrait est du Vol III, page 18. Il dit :

“Je voudrai vous rassurer que les gens obéissants et véridiques sont récipiendaires de la miséricorde d’Allah. Ce sont les personnes qui vont en la Présence d’Allah, dans un état de pureté et ils se tiennent loin des méchancetés et des mauvaises actions parce qu’ils savent que cela maintient l’homme loin de Dieu et ils deviennent les causes de privations. Ce sont les gens qui sont lavés avec une eau de source pure et ceux qui sont lavés à une telle source ne deviennent jamais sales ou impurs. Il leur est donné une boisson à boire et en résultat ils ne ressentent plus la soif. Ils reçoivent une vie qui n’est jamais interrompue par la mort. Ils reçoivent un Paradis d’où ils ne sont jamais expulsés. A l’opposé de cela, les gens qui ne boivent pas à cette source et qui ne sont pas touchés par la Main d’Allah, s’éloignent très loin d’Allah et ils s’approchent de Satan. Ils ne vont plus vers Allah et c’est pourquoi qu’ils n’ont aucune consolation, ni n’ont-ils des arguments, ni ne laissent-ils aucune impression.”

De cet extrait, il est très clair qu’à quel groupe nous devons oeuvrer à nous intégrer. Et toutes les louanges appartiennent à Allah qui (Il) a prouvé la véracité de ces paroles de Son Messie, Hazrat Mirza Ghulam Ahmad (a.s) et a fait pleuvoir Sa Miséricorde sur nous. Cet extrait nous démontre clairement notre position et quelle est celle de ceux qui se déclarent être nos ennemis. Lisez attentivement l’extrait et tout deviendra aussi clair que le soleil par une journée ensoleillée.

NE SOYEZ PAS NÉGLIGENTS

Dans le prochain extrait Hazrat Massih Ma’oud(as) dit :

“Vous devez tous écouter très attentivement et y réfléchir sérieusement car ceci concerne la foi. Etre négligent ou se laisser aller ou être inattentif peut produire de très mauvais résultats. Ceux qui sont négligents en matière de la foi et qui n’écoutent pas attentivement quand on leur adresse la parole, malgré qu’on leur dise de bonnes paroles de haut niveau et qui peuvent être très à-propos. C’est à propos de ces gens qu’il est dit qu’ils ont des oreilles mais ne peuvent entendre; qu’ils ont des coeurs mais ne peuvent comprendre. Vous devez vous rappeler que vous devez écouter très attentivement ce qu’on vous dit, car ceux qui ne le font pas, quel que soit le laps de temps qu’ils passent avec une personne bienfaitrice, n’en profiteront nullement de sa sagesse. Quand Allah élève des prophètes dans le monde, ils rencontrent deux types de gens. Premièrement, ceux qui écoutent avec attention et ce sont ces personnes qui tireront bénéfice du prophète et ils sont les récipiendaires de la vraie vertu et de ses bénédictions et de ses fruits. Le second groupe comporte ceux qui non seulement n’écoutent pas ce que disent les prophètes, mais ils vont même jusqu’à se moquer d’eux et ils sont tout le temps occupés à fomenter des intrigues et à essayer de les nuire.” (Malfoozat Vol 3 P 142)

Ceci est un autre extrait très important. Il parle des gens qui vivent `a l’époque des prophètes. Si quelqu’un se joint au prophète, il bénéficiera de sa présence à condition qu’il écoute attentivement et met en pratique les enseignements du prophète. Et ensuite il décrit le comportement des opposants du prophète. Ceux-ci ne tirent aucun bénéfice de la présence de cette personne qui est venue de la part d’Allah parce qu’ils préfèrent être en compagnie de Satan. Il est alors vital pour les membres de notre Jamaat de mettre en pratique tout ce qui leur est rapporté, des instructions qu’on reçoit d’Allah. Sinon ils ne bénéficieront en rien à être un membre de cette Jamaat. Nous ne sommes pas intéressés par ces gens qui désirent seulement grossir nos rangs. Mais nous ferons de notre mieux pour aider ceux qui veulent sincèrement se réformer et souhaitent suivre le chemin que notre bien-aimé maître Hazrat Mohammad (saw) nous a indiqué.

COMMENT NOUS LIBÉRER DES CHAINES DU PÉCHÉ

Dans un autre extrait, Hazrat Massih Ma’oud (a.s) dit :

Je peux assurer ceux qui resteront en ma présence pour un long laps de temps, s’ils sont venus ici avec un coeur sincère et avec de bonnes intentions et une réelle détermination et l’ambition d’une quête sincère, Allah enlèvera leur noireté intérieure par Sa Manifestation emplie de lumière. Il leur accordera une nouvelle réalisation de Dieu et une certitude convaincante de Son Existence. Et prenez note, ce sont ces facteurs particuliers qui protègent l’homme du poison du péché et ils lui deviennent comme un élixir. C’est cette tâche particulière qui m’a été allouée et c’est ce besoin que je désirerai combler. Celui qui veut se libérer des chaînes du péché devrait savoir que c’est là le seul moyen de le faire.” (Malfoozat V 3 P 20)

A ceux qui demandent à voir des signes, Hazrat Massih Ma’oud (a.s) leur a toujours dit de venir passer un peu de temps en sa compagnie et si c’était la volonté d’Allah, il se peut qu’Il leur manifeste des signes. Ce n’est pas au prophète ou au messager de montrer des signes. C’est Allah qui manifeste des signes. Le Saint Coran dit :

“Et ils disent : ‘Pourquoi des Signes ne lui sont-ils pas envoyés par son Seigneur?’ Dis: ‘Les Signes sont avec Allah, et je ne suis qu’un avertisseur qui avertit clairement!’”Saint Coran 29:51

De plus Hazrat Massih Ma’oud (a.s) dit qu’un chercheur de vérité doit posséder quatre autres qualités. Son coeur doit être sincère; il doit avoir de bonnes intentions et la détermination nécessaire et des pensées sincères dans sa quête. Si nous ne débutons pas nos investigations avec cette façon de penser, nous ne faisons que perdre notre temps et nous n’obtiendrons rien. En fin de compte, le chercheur se retrouvera encore plus loin de la vérité qu’il ne l’était au début de sa quête.

NOTRE RÉPONSE À CEUX QUI NOUS INSULTENT

Dans le dernier extrait que je citerai aujourd’hui, Hazrat Massih Ma’oud (a.s) parle de notre réponse à ceux qui nous insultent. Il dit:

“Nos opposants nous insultent, mais ces insultes ne me gênent pas, ni suis-je dans l’attente d’aucun regret de leur part pour leur acte. C’est parce que je sais qu’ils sont impuissants et qu’ils ne peuvent m’opposer sérieusement. Ils expriment leur impuissance en vociférant des injures à mon égard, émettant des fatwas d’incroyance contre moi et en me traînant en cour par de faux procès et en mentant. Laissez-les m’opposer avec tout leur pouvoir et laissez-les voir qui sera favorisé par la décision d’Allah. Si je fais attention à leurs insultes, je ne pourrai faire le travail qu’Allah m’a attribué.
De la même façon que je ne prête pas attention à leurs insultes, je conseille aux membres de ma communauté qu’ils devraient entendre les insultes et les tolérer et ils ne doivent jamais répondre par d’autres insultes, car en ce faisant ils perdront en bénédictions. Ils doivent montrer de l’indulgence et de la patience et de bonnes qualités morales. Vous devez impérativement vous rappeler que la sagesse et l’excitation ne peuvent aller de pair (car elles sont à l’opposé). Quand quelqu’un est excité et rempli de colère, la sagesse s’envole. Mais celui qui fait montre de patience et d’indulgence il lui sera accordé une lumière et les pouvoirs de la sagesse et cette lumière engendreront encore plus de lumière. Comme l’excitation fait que l’esprit et le coeur se noircissent, cette noireté produit encore plus de noireté.”(Malfoozat Vol 3 P 181)

Ce dernier extrait résume les enseignements du Messie Promis, Hazrat Ahmad (a.s) sur la façon dont nous devons nous comporter envers ceux qui nous maltraitent. S’il nous a donné de si nobles enseignements afin que nous n’insultions pas nos ennemis, vous pouvez aisément deviner sa réaction s’il était au courant des insultes inouïes qui sont infligées aux autres par ceux qui se déclarent être ses disciples. Le fait est que malgré tous les Jalsas, Ijtemas, sermons du vendredi, etc, la plupart des Ahmadis du monde entier sont encore assez ignorants de ce prince de paix, d’humilité et de douceur qu’était Hazrat Ahmad (a.s). Les membres de notre Jamaat devraient cultiver l’habitude d’étudier les livres de Hazrat Ahmad (a.s) de source, c’est-à-dire en ourdou, pour qu’ils puissent connaître ses paroles exactes. Qu’Allah aide chacun d’entre nous à devenir un musulman dans le vrai sens du terme

Ameen