Jamaat Ahmadiyya al Mouslemeen

Sermon du Vendredi de Hazrat Amirul Momeneen Zafrullah Domun

Sermon du vendredi le 18 janvier 2008

Apres avoir lu la Shahada, la Ta’ouz, la sourate Al-Fatiha du Saint Coran, Hazrat Amiroul Mo’menine Zafrullah Domun a dit:

Quand nous lisons l’histoire des peuples anciens comme le décrit le Saint Coran, nous constatons que parmi les traits communs qui caractérisent ces peuples, deux en sautent aux yeux. Le premier c’est qu’à chaque fois que parmi eux quelqu’un déclarait qu’il était un envoyé ou un prophète de Dieu, au début ces peuples les rejetèrent. Le deuxième trait commun c’est quand ils acceptaient ce prophète ou messager après quelque temps, ils disaient toujours qu’Allah n’enverrait plus de prophètes ou de messagers après lui. En d’autres mots, ils fermaient la porte de l’apostolat et de l’avènement des messagers après lui. Mais l’histoire de l’humanité a continuellement contredit ces déclarations par l’arrivée des prophètes et des messagers l’un après l’autre et à chaque fois l’histoire se répéta : le rejet suivi par la fermeture de la porte de l’arrivée des prophètes ou des messagers. Dans le Saint Coran, Allah nous explique avec force détails comment des prophètes depuis Hazrat Noé (a.s) jusqu’au Hazrat Moise (a.s) furent rejetés par leur peuple et quelles ont été les conséquences de ce rejet.

De la même façon nous lisons dans le Saint Coran :
"Déjà, avant Moïse, Joseph était venu parmi vous ; il vous apportait des preuves certaines. Vous n’avez cessé d’en douter. Lorsqu’il fut mort, vous prétendîtes que plus jamais Allah n’enverrait des prophètes après lui. Dieu endurcit à tout jamais le cœur de tout être superbe et violent." Ch. 40 verset 35

Nous pouvons tirer plusieurs conclusions de ce verset. Primo bien avant que les musulmans ne disent qu’il n’y aura plus de prophète après le Saint Prophète Mohammad (s.a.w), les juifs disaient la même chose depuis l’époque de Hazrat Yousouf (a.s). Secundo ceux qui entretiennent des idées pareilles ont le cœur endurci et ils dépassent toutes les bornes et ils vivent dans le doute.

Mais par Sa Façon d’agir Allah fait comprendre aux hommes qu’ils ne doivent pas entretenir une telle croyance. En vérité, les prophètes et les messagers et tous ceux qui viennent de la part d’Allah sont des bénédictions pour l’humanité toute entière. De ce fait, en aucune façon les gens ne doivent les mépriser, les opposer ni se bagarrer avec eux. Allah envoie ses Elus quand Il veut envoyer des faveurs additionnelles sur le commun des mortels. Malheureusement, très souvent, les gens les rejettent et essayent d’entraver la marche de leur mission. En fin de compte, ce sont toujours les Elus d’Allah qui triomphent et les gens sont obligés d’accepter les croyances qu’ils opposaient au début. Ainsi s’accomplissent les paroles d’Allah quand Il dit : "Allah a décrété ‘Moi et Mes messagers serons victorieux.’ "

Avant l’Avènement de L’Islam, les juifs étaient le peuple choisi d’Allah. Dans le Saint Coran, nous lisons
"O enfants d’Israël, souvenez vous de Mes bienfaits sur vous
et du rang du peuple élu que Je vous assignais" Ch.2 verset 48

Mais malheureusement avec le passage du temps, ils oublièrent les enseignements qu’Allah leur avait donnés dans la Torah à travers Hazrat Moise (a.s), malgré le fait qu’il leur fut recommandé de se conformer à ces enseignements fermement. Allah dit dans le Saint Coran :
"Souvenez vous lorsque nous acceptâmes votre alliance et dressâmes le Mont Sinaï au-dessus de vos têtes, vous ordonnant : « prenez d’une main résolue ce que nous vous donnons dans ce livre et souvenez vous de ce qu’il renferme pour que vous développiez en vous la crainte du Seigneur" Ch. 2 verset 64

Donc nous voyons qu’à un moment de leur histoire les juifs étaient les favoris d’Allah. Mais malheureusement, au fil des ans, ils commencèrent à se détourner de leurs enseignements. Cela eut pour effet que ces mêmes personnes qui étaient les favoris d’Allah, encoururent la colère d’Allah à cause de leurs méfaits et ils perdirent leur position de faveur qu’ils jouissaient aux yeux d’Allah. Eventuellement ils rejetèrent Jésus, fils de Marie et ils essayèrent de tuer certains prophètes. Allah leur ôta la faveur de recevoir des prophètes parmi eux. Cette faveur fut transférée à leurs frères dans l’Arabie.

Celui qui étudie l’histoire de l’Islam est bien au courant combien difficile fut la naissance de l’Islam. Le Saint prophète Mohammad (s.a.w) et ses compagnons eurent à subir beaucoup de souffrances avant que l’Islam ne triomphe en Arabie et dans les endroits avoisinants et éventuellement a travers le monde pour devenir par la suite une force créa une nouvelle civilisation.

Encore une fois, malheureusement au fil des siècles, les musulmans aussi oublièrent leurs enseignements du Saint Coran et ils perdirent leur influence à travers le monde. A cause de ces oublis la plupart des pays musulmans furent colonisés par les pays Européens à la fin 19eme siècle et au début du 20eme siècle. A cette époque beaucoup de musulmans se convertirent au christianisme et les musulmans eurent des difficultés à contrer la montée du Christianisme à travers le monde. Ils continuèrent à perdre du terrain et ils perdirent également leur pays.

A la fin du 19eme siècle Allah envoya Hazrat Mirza Ghulam Ahmad (a.s) comme le Messie Promis pour faire revivre l’Islam. Malheureusement, la majorité des érudits musulmans le rejetèrent, ils ne purent comprendre ce qu’il leur disait. Malgré une opposition farouche, il continua à progresser avec un petit groupe de suivants et ils délivrèrent son message aux quatre coins de la terre. Au moment de sa mort il avait environ 400 000 adeptes.

Hazrat Masih Maood (a.s) a dit dans des termes sans équivoque et éloquents qu’Allah va continuera à envoyer Ses Serviteurs choisis au sein de sa djamaat. Ces gens seront élus par Allah pour qu’ils invitent les autres vers Allah. Dans mon sermon du vendredi 19 octobre 2007 j’ai donné les extraits des écrits du Messie Promis (a.s) à ce propos. Mais la direction de la djamaat croient et défendent la thèse qu’étant donné qu’un système du califat est en place dans la djamaat depuis 1908, la porte de la venue des personnes choisies par Allah est fermée, que ce soit a l’intérieure ou a l’extérieure de la djamaat à l’exception du calife en place. En d’autres mots, c’est seulement le calife en place qui peut prétendre qu’Allah lui a confié une mission entant que Mojaddid ou Réformateur. La djamaat a même été jusqu’au point de dire qu’étant donné que le calife a un statut plus élevé qu’un mojaddid, alors, en sa présence personne ne peut venir avec une telle mission. L’argument de la direction de la djamaat est le suivant : Le calife est élu à travers le collège électoral, donc il est élu par Allah. Etant donné qu’il est élu par Allah il ne peut y avoir une autre nomination divine. Pour que cet argument soit valable il faut que la prémisse de l’argument, à l’effet que Allah agit à travers le Collège Electorale soit vraie. Si tel n’est pas le cas l’argument tombe à l’eau. Maintenant si dans la présence d’un calife un Ahmadi déclare qu’Allah l’a nommé pour une mission à l’intérieur de la djamaat, nous devons nous poser une question fondamentale à propos de cette nomination divine à travers le Collège Electorale.

Pendant la semaine écoulée j’ai reçu la révélation suivante:

“Yaqoulouna hal lana minal amré min shay’in ; qoul innal amra koullohou lillahé”.

C’est une partie du verset 156 du chapitre 3 du Saint Coran. La traduction est comme suit:

‘ Ils disent : ‘Quelle part avons-nous au commandement ?’ Dis : Le commandement relève tout entier d’Allah.’

Maintenant je vais vous expliquer ce qu’Allah m’a fait comprendre à travers cette révélation. Allah m’a fait comprendre que la djamaat Ahmadiyya Internationale est dirigé par l’actuel calife Mirza Masroor Ahmad Saheb. Il pense que ce statut lui a été donné par Allah. En l’occurrence c’est lui qui commande la djamaat et il n’acceptera personne d’autre. En d’autres mots, lui et la djamaat pensent qu’ils décident de celui qui doit diriger (le commandement de) la djamaat. Mais Allah me dit de leur dire : ‘Le commandement relève tout entier d’Allah’ et personne ne participe avec Lui dans cette décision.’

Je pense que Mirza Masroor Ahmad sahib en tant que représentant administratif et spirituel de la djamaat doit se soucier plus de défendre le concept du califat tel que nous l’a expliqué Le Saint Coran et Hazrat Masih Maood (a.s) et non pas son propre califat. Etant donné que la djamaat a toujours défendu le concept que c’est Allah qui choisit Ses Représentants à travers Sa Décision (Amr), la djamaat doit accepter l’idée qu’Allah a passé le commandement à un autre suivant de Hazrat Masih Maood (a.s) en le désignant comme chef. Les révélations venant d’Allah à cet effet sont les suivantes :

“Inni Jaaéloka linnaasé immaama”

et “Boushra la koum ya imamoul Muttaqeen”

et aussi “Yaa qutub uddin unzur ela jamaa’ati”.

La traduction est la suivante :

‘Je ferai de toi un guide spirituel pour l’humanité’,

‘ Bonnes nouvelles à toi , o guide des gens pieux’,

‘ O toi le pôle de la religion jette un coup d’œil sur ma djamaat, occupe toi d’elle’.

Les pieux sont ceux qui le sont dans la djamaat de Hazrat Masih Maood (a.s). C’est leur droit de recevoir l’aide qu’Allah leur a envoyée à travers cet humble serviteur. Leur choix dans cette affaire est soit d’accepter ou bien de rejeter l’Elu d’Allah et ils seront traités en connaissance des causes.

Depuis Octobre 2007 j’ai posté une déclaration sur notre site web, www.jaam-international.org, ou j’ai dis que la djamaat a tort de croire que parce qu’un système de califat existe au sein de la djamaat, Allah ne peut ordonné à quelqu’un d’autre d’une mission spécifique pour réformer la djamaat. Et j’ai aussi dit que Allah m’a investit de cette mission. J’ai aussi cité plusieurs révélations dont Allah m’a gratifiées à ce propos. J’attendais pour voir quelle allait être la réaction de la djamaat Ahmadiyya mondiale. La réaction a été très mitigée. Je n’ai reçu que quatre courriers dessus. J’ai appris que dans son sermon du Vendredi 7 décembre 2007 , l’Amir de la djamaat Ahmadiyya de l’île Maurice a dit à ses membres d’ignorer mon message complètement car ‘le tout n’est qu’une déception totale’ selon ses propres mots. Mais par ces propos il nous donne une idée de l’étendue de ses connaissances. Vous pouvez m’ignorer, mais je ne peux vous ignorer car Allah m’a mis ici pour vous aider.

Maintenant rappelez vous ce que je vous ai dit au début de mon sermon à propos de l’attitude des peuples au cours de l’histoire concernant les prophètes et les Messagers qu’Allah leur envoyait. Une fois qu’il reconnaissait un prophète ils fermaient la porte de l’apostolat après sa mort.

Ils disaient que personne ne viendrait après le prophète qu’ils avaient reconnu. Les Juifs perdirent leur statut privilégié dont ils jouissaient auprès d’Allah parce qu’ils rejetèrent les prophètes et ils essayèrent de tuer quelques uns. Eventuellement ils rejetèrent Hazrat Isa (a.s) et ils rejetèrent aussi le Saint Prophète Mohammad (s.a.w). La djamaat Ahmadiyya internationale jouissait d’une position privilégiée aux yeux d’Allah jusqu’à tout récemment. Prions pour qu’elle sache se montrer reconnaissants pour les faveurs d’Allah avant qu’il ne soit trop tard.

Avec ce sermon j’informe de nouveau tous les membres de la Djamaat Ahmadiyya à travers le monde qu’Allah m’a envoyé comme un porteur de bonnes nouvelles (Bashir) et un avertisseur (Nazir). Dimanche dernier (13 Janvier 2008) Allah m’a dit plusieurs fois: “Bal ajebou an jaa’a houm munzeroum minhoum. Wa qalal kaaferouna hazaa shay’oune ajib. Qul innallaha ajib.” Les érudits dans la djamaat reconnaîtront facilement qu’une partie de cette révélation est un verset du Saint Coran et que le tout a été révélé à Hazrat Masih Maood (a.s) à plusieurs reprises. La traduction est comme suit: “Ils s’étonnent que l’un d’entre eux viennent les avertir et les mécréants disent « voilà qui est étrange ! » Dis ‘Allah est étrange’. Le mot ‘ajib’ que nous avons traduit ici comme étrange veut aussi dire : miraculeux, merveilleux, extraordinaire.”

La signification de cette révélation telle que je la comprends c’est que les membres de la Djamaa Ahmadiyya mondiale sont étonnés qu’Allah a suscité un des leurs comme un Avertisseur parmi eux. Ils trouvent cela très étrange car ils ne s’y attendaient pas. Ils pensent qu’ils sont des privilégiés car ils ont reconnus Le Messie Promis, Hazrat Mirza Ghulam Ahmad (a.s). L’affaire se terminera là. Ils sont les bien-aimés d’Allah et ils garderont cette faveur pour toujours car ils ont avec eux un système de califat. Mais l’histoire nous fait comprendre que tel n’est jamais le cas. Quand Allah envoie quelqu’un à un groupe ou bien au monde c’est parce qu’Il veut manifester Sa Miséricorde au monde et c’est pourquoi, par moment il révèle aux envoyés : « Et Je ne t’ai envoyé que comme une miséricorde pour toute l’humanité » Ceux qui sont envoyés sont imbus de la lumière et de l’amour divin et par la Grâce divine ils vont retirer plusieurs « des ténèbres vers la lumière ».Le fait est que cela n’aurait pas du être difficile pour ceux qui ont déjà reconnus quelqu’un de reconnaître quelqu’un d’autre qui est venu au moment opportun. Mais malheureusement tel n’est pas le cas parce que les droits et privilèges acquis agissent comme des voiles et empêchent les gens de voir la vérité quand elle vient vers eux.

Dans la révélation Allah dit : ‘ Dis ‘Allah est étrange’ qui veut dire qu’Il fait des choses à quoi même la majorité des gens et leurs chefs ne s’attendent pas. Lui Il sait, mais les humains ne comprennent pas la sagesse de Ses Actions. Mais quant à ceux qui lisent le Saint Coran avec un esprit ouvert et qui méditent profondément sur les écrits et dires de Hazrat Masih Maood (a.s), ils sont guidés vers cette vérité qu’Allah leur a envoyée. Ils ne voient aucune contradiction entre les paroles et les actions d’Allah. Quand ils voient ce qui se passe dans la djamaat chaque chose prend la place qui lui est due. Ils comprennent que la djamaat Ahmadiyya recevra des gens directement nommés par Allah quand le besoin se fera sentir. «Allah sait mieux ou placer Son Message.» Ch.6 verset 125. Et aucune organisation ni aucune administration ne pourra entraver l’accomplissement de Sa Volonté.

Je pense que la djamaat Ahmadiyya doit se garder de réagir comme ceux qui se sont fait du tort dans le passée en rejetant le message d’Allah. Ils doivent suivre les enseignements de Hazrat Masih Maood (a.s) dans de telles circonstances. Le Messie Promis (a.s) a dit:
Traduction:
« La vérité est que aussi longtemps que l’homme ne pense pas sur quelque chose avec un esprit ouvert et qu’il ne se concentre pas sur tous ses aspects avec la réflexion nécessaire et qu’il n’écoute pas avec attention, il ne pourra pas se débarrasser de ses vielles habitudes de penser. C’est la raison pour laquelle quand une personne entend quelque chose de nouveau il ne doit pas l’opposer. C’est son devoir de le voir sous tous les angles avec la réflexion nécessaire ; ensuite avec justice et honnêteté et surtout avec la crainte d’Allah dans son cœur il doit y réfléchir en toute solitude. » [Malfoozaat Vol4 P 1-2].

Si la djamaat Ahmadiyya adopte l’attitude que Hazrat Masih Maood (a.s) leur a enseignée ils se garderont de s’égarer incha Allah. Qu’Allah ouvre le cœur de tout un chacun pour qu’ils soient sauvés par La Grâce d’Allah. Ceux qui sont les érudits dans la djamaa doivent venir de l’avant et s’exprimer sur tout ce que je suis en train de dire. Allah n’a-t-il pas dit dans le Saint Coran:

“Seuls ceux de Ses Serviteurs doués de connaissances qui craignent Allah” Saint Coran, Ch.35 verset 29.

Dans mes prochains sermons incha Allah, je parlerai sur certaines autres revelations que j’ai reçues et qui ont trait à ce sujet.

Ameen.